Approvisionnement : il y aurait une carence des TI en externe, selon GT Nexus


Dominique Lemoine - 11/03/2014

Les progiciels de gestion intégrés (PGI) ne seraient pas suffisants pour favoriser la vue d’ensemble d’une organisation sur sa chaîne logistique.Illustration du concept de gestion de projet

Il s’agit d’un constat tiré d’un rapport qui a été produit par la firme Supply Chain Insights à la demande de GT Nexus, un fournisseur mondial de réseaux interentreprises par l’intermédiaire de l’infonuagique et d’une plateforme de collaboration à l’intérieur des chaînes logistiques (supply chain en anglais).

Selon le rapport commandé par GT Nexus, la vue d’ensemble qu’une entreprise peut avoir sur son écosystème commercial peut être réduite de 50 % quand ses priorités en technologies de l’information (TI) ne sont pas cohérentes avec ses priorités commerciales. Il pourrait en résulter moins d’agilité et une vitesse de réaction réduite.

Le fournisseur GT Nexus précise ainsi le manque de cohérence qu’il perçoit : « les entreprises externalisent de plus en plus à l’international et s’efforcent d’automatiser leurs chaînes logistiques étendues, mais elles continuent de se préoccuper avant tout des processus internes (ex. : dépenses en outils intégrés de gestion), au détriment de l’automatisation des relations avec leur écosystème commercial ».

GT Nexus ajoute que des interactions avec les partenaires commerciaux se feraient encore avec des feuilles de calcul et des solutions d’échanges de données informatisés (EDI), des moyens informatiques de gestion des interactions que le fournisseur qualifie « d’inadéquats » et « d’obsolètes ».




Tags: , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+