Applications mobiles : le marché s’essouffle


Fanny Bourel - 13/01/2017

Alors que l’iPhone fête ses 10 ans en 2017, le marché des applications mobiles a ralenti en 2016.Un téléphone-tablette

Selon des données de Flurry, un outil d’analyse mobile racheté par Yahoo en 2014, l’utilisation des applications – mesurée par le nombre d’ouvertures de sessions – n’a progressé que de 11 % en 2016, contre 58 % l’année précédente. Si l’usage des applications de messagerie et de sports a connu une hausse de plus de 40 %, l’usage des applications d’actualité, de jeux et de personnalisation des téléphones enregistre des baisses respectives de 5 %,15 % et 46 %.

Par contre, le temps moyen passé sur les applications a augmenté de 69 %. Cependant, ce bond s’explique surtout par l’engouement pour les applications sociales et de messagerie. Leurs utilisateurs y ont passé près de cinq fois plus de temps l’année dernière.

Les applications de finances et d’affaires, de magasinage et de sports ont connu des croissances plus modestes : 43 %, 31 % et 25 %.

Du côté des appareils, l’année 2016 a vu les téléphones-tablettes gagner en popularité au détriment des téléphones connectés de taille moyenne. Représentant la moitié des appareils au premier trimestre, la part de ces derniers est descendue à 44 % à la fin de l’année. Sur la même période, les téléphones-tablettes sont passés de 33 à 41 %. La part des tablettes a légèrement baissée, passant de 16 % à 14 %, et celle des petits téléphones est restée stable à 1 %.

Lire aussi :

Applications mobiles : domination de Facebook et Google en 2016

Application mobile pour étudier les déplacements à Montréal

Application mobile de mise en valeur de la faune




Tags: , , , , , , , , ,