Année financière positive chez Ubisoft


    Jean-François Ferland - 16/05/2013

    Ubisoft rapporte des revenus de 1,2 milliard d’euros pour exercice financier 2012-2013.

    L’éditeur français de jeux vidéo Ubisoft, qui exploite deux studios au Québec, fait état de revenus annuels qui équivalent à environ à 1,64 milliard de dollars. Ces revenus sont supérieurs de 18,4 % aux revenus de 1,06 milliard d’euros (1,38 milliard de dollars) qui avaient été obtenus par l’entreprise lors de son exercice financier précédent.Logo d'Ubisoft

    Pour son année financière qui a pris fin le 31 mars dernier, Ubisoft comptabilise des frais de recherche et développement de 428,2 millions d’euros (559,9 millions de dollars), des frais commerciaux de 304 millions d’euros (397,5 millions de dollars) et des frais généraux et administratifs de 81 millions d’euros (105,9 millions de dollars). Ces frais sont supérieurs à ceux qui avaient été comptabilisés par l’entreprise pour son année financière 2011-2012.

    Ubisoft rapporte un bénéfice net annuel de 69,2 millions d’euros (90,4 millions de dollars) qui est supérieur de 85 % au bénéfice net de 37,4 millions d’euros (48,9 millions de dollars) qui avait été obtenu par l’entreprise française au terme de son exercice financier précédent.

    L’affaire Patrice Désilets

    Au quatrième trimestre de son année financière 2012-2013, Ubisoft a procédé à l’achat du studio de développement de jeu vidéo THQ Montréal, au terme d’une enchère qui était supervisée par un tribunal américain.

    Or, au début de mai dernier, Patrice Désilets, le co-créateur de la franchise Assassin’s Creed d’Ubisoft qui avait joint à nouveau l’entreprise lors du rachat de THQ Montréal, a été congédié par Ubisoft.

    Le développement du jeu auquel M. Désilets travaillait à titre de directeur créatif chez THQ Montréal et Ubisoft Montréal, au nom de code 1666, a été mis sur la glace par Ubisoft. Il pourrait y avoir sous peu un conflit de nature juridique à propos de la propriété intellectuelle du jeu, qui appartiendrait à M. Désilets.

    Lire : Ubisoft contre Patrice Désilets : Un conflit juridique à l’horizon?




    À propos de Jean-François Ferland

    Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
    Google+