Alliance internationale tripartite pour Matricis Informatique


Jean-François Ferland - 19/12/2012

Logo de Matricis InformatiqueMatricis Informatique, une firme de Montréal qui fournit des services d’intégration d’applications commerciales aux organisations, participe à une alliance commerciale, nommée Alliance Impack, avec deux autres firmes qui sont situées en dehors du marché nord-américain.

L’un des partenaires de Matricis Informatique au sein de cette alliance est la firme de services-conseils Codit, de Gent, en Belgique. Cette firme fournit des services d’intégration et des services gérés d’applications dans l’environnement Microsoft à des clients dans le marché européen. Codit, qui a été fondée en 2000, emploie près de quarante personnes en Belgique et en France.

L’autre partenaire de Matricis Informatique est la firme Breeze, de Sydney, en Australie, qui fournit également des services d’intégration et des services gérés d’applications dans l’environnement Microsoft. Cette firme, qui a été fondée en 1998, emploie plus d’une vingtaine de personnes et dessert le marché de l’Asie-Pacifique. Matricis Informatique, pour sa part, emploie 32 personnes à temps plein.

Notamment, les membres de l’Alliance Impack assureront le soutien de clients d’envergure mondiale dans le cadre de l’intégration d’applications qui seront fondées sur le serveur d’applications BizTalk Server ou sur la plateforme d’informatique en nuage Azure de Microsoft.

Partage

Le président de Matricis Informatique, François Beaubien, affirme qu’il n’existe pas d’autre firme au Canada qui soit spécialisée à la fois en intégration d’application, en architecture orientée service et en gestion des processus d’affaires au moyen des solutions de Microsoft. Il explique que ce sont les similitudes entre le profil de sa firme et ceux des firmes Codit Breeze qui ont mené à l’établissement de l’alliance commerciale entre les trois parties.

« Puisqu’on fréquente les mêmes congrès, à force de nous rencontrer nous avons constaté que nous avions des façons de faire similaires. Nous nous sommes dit qu’il serait intéressant de discuter et de partager les bons coups de chacune des entreprises afin d’avoir une meilleure croissance », indique M. Beaubien.

« [Dans le cadre de cette allliance] nous pourrions aussi partager de la propriété intellectuelle. Par exemple, nous avons développé une expertise en surveillance des applications et de la couche d’intergiciel dont les deux autres firmes pourraient bénéficier », ajoute-t-il.

Le dirigeant de Matricis Informatique ajoute que les firmes qui participeront à l’Alliance Impack tireront profit de leur localisation géographique afin d’offrir du soutien en mode 24/7 aux clients qui réalisent des activités commerciales à l’échelle de la planète. « Dès qu’il y a un problème important chez un client qui doit être résolu par un spécialiste, le fait d’avoir différents fuseaux horaires permet d’offrir un soutien de façon plus efficace. Cette mise en partage nous permettra d’offrir un meilleur service à nos clients. »

Selon M. Beaubien, l’alliance commerciale entre Matricis Informatique, Breeze et Codit permettra la desserte des comptes actuels des trois intégrateurs, mais aussi la prestation de services auprès de nouveaux clients.

« Avec une centaine de personnes, nous sommes un des grands groupes mondiaux de spécialistes dans notre domaine, affirme-t-il. Mêmes les grandes [firmes de services-conseils] n’ont pas autant de spécialistes dans ces technologies que nous. À Montréal, des firmes à trois lettres font affaire avec nous parce qu’elles ne peuvent le faire avec leurs propres ressources. »

M. Beaubien souligne que l’éditeur Microsoft a formulé des commentaires positifs lors du dévoilement de l’alliance entre Matricis Informatique, Breeze et Codit lors du congrès BizTalk 2012 Summit, qui a eu lieu à Redmond, aux États-Unis, au début de décembre.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+