Aeponyx admise dans un programme d’incubation d’entreprises


Dominique Lemoine - 14/09/2016

L’entreprise québécoise Aeponyx a été admise au programme d’incubation d’entreprises de l’incubateur Silicon Catalyst.Aeponyx, Silicon Catalyst

Aeponyx, une entreprise qui est basée à Repentigny et à Trois-Rivières et qui se spécialise en microsystèmes électromécaniques et en photonique sur silicium, affirme que l’incubateur d’entreprises Silicon Catalyst se spécialise dans l’industrie des semi-conducteurs et qu’il doit lui permettre « d’accélérer sa mise en marché ».

Aeponyx ferait donc désormais partie d’un programme d’incubation qui inclut les jeunes pousses ACP Semi, Chaos Prime, Zeno Semiconductor et CLOP Tech. L’incubateur aurait débuté ses opérations en mai 2015 et son siège social est situé à Silicon Valley en Californie.

Les entreprises en démarrage admises au programme doivent pouvoir bénéficier de l’utilisation des équipements, des logiciels et des services des partenaires de Silicon Catalyst, tels que Synopsys, TSMC, Keysight, IMEC, Advantest, PDF Solutions et Autodesk, dans leurs opérations de conception, de prototypage et de caractérisation.

La technologie d’Aeponyx serait liée « à l’utilisation de guides d’ondes optiques qui sont déplacés et déformés sur des systèmes microélectromécaniques (MEMS) planaires » et elle serait « protégée par six brevets en attente ».

« Le développement de systèmes microélectromécaniques sur puces de photonique sur silicium est un processus long et coûteux », mentionne aussi le pdg d’Aeponyx, Philippe Babin.

Ainsi, Aeponyx ajoute que l’appui de l’incubateur « réduira l’investissement requis » pour le déploiement de son plan de développement qui vise les marchés des télécommunications sur fibre optique, des réseaux d’accès et des centres de données.

Aeponyx se présente aussi comme étant spécialisée en développement de puces de micro-commutateurs optiques pour accès infonuagique par fibre optique, pour les émetteurs-récepteurs ajustables et pour les commutateurs de circuits optiques.

Lire aussi:

L’UQAM donne un élan à un fournisseur de composantes optiques miniaturisées

Du financement fédéral pour l’optique et photonique

Transaction entre TeraXion et Ciena




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+