Acquisition de mandats en France pour Groupe Odésia


Jean-François Ferland - 03/10/2011

La filiale Odésia Europe obtient les mandats de la firme française en faillite ASA Technologies, au terme d’un appel d’offres judiciaire.

Groupe Odésia, une firme de services-conseils de Montréal qui est spécialisée en solutions de veille commerciale, de processus décisionnels et d’entreposage de données, a obtenu les mandats qui étaient exécutés par ASA Technologies, une firme française de services-conseils qui est en faillite.

Odésia Europe, dont les bureaux sont situés à Paris, a obtenu des mandats qu’effectuait la firme ASA Technologies, qui était spécialisée en analytique, en veille commerciale et en processus décisionnels, dans le cadre d’un processus de « redressement judiciaire » devant un tribunal commercial de Nanterre.

Dans le communiqué annonçant l’acquisition, Groupe Odésia dit que de « nouveaux collaborateurs », joindront son équipe et que les revenus potentiels de sa filière européenne pourraient augmenter de 10 % au cours de la prochaine année.

ASA Technologies

Une recherche dans Internet a permis de trouver un site Web à l’adresse www.asatechnologies.fr qui appartient à une firme de services-conseils qui porte le nom ASA Technologies, et qui est spécialisée en informatique de gestion et en informatique décisionnelle. Selon ce site Web, il s’agit d’une entreprise fondée en 2006, dont les bureaux sont situés à Puteaux, en banlieue de Paris, et qui aurait déjà employé une quarantaine de personnes. En 2007, ASA Technologies avait ouvert un bureau à Aubagnes, en Provence.

Selon le site, cette firme nommée ASA Technologies compte des clients dans le domaine des banques et de la finance (Société générale, BNP Paribas) dans le domaine de l’assurance (AXA Assurance) ainsi que dans le secteur industriel (Air France, Dassault Systèmes et Renault). Toutefois, d’après le site Internet Archive Wayback Machine qui garde en mémoire l’historique des sites Internet, ce site n’aurait pas été mis à jour depuis 2008.

Selon une fiche contenue dans le portail infogreffe.fr, la firme ASA Technologies n’avait pas publié ses résultats annuels depuis l’année 2009. Selon une autre fiche qui est contenue dans le portail societe.com, l’entreprise ASA Technologies était depuis septembre 2010 en « redressement judiciaire », ce qui équivaut au Québec à une procédure de protection des tribunaux contre les créanciers, et depuis le 21 septembre 2011 en « plan de cession ». Il s’agit d’une étape dont une variante, nommée « cession-liquidation », implique le transfert d’activités commerciales vers une autre entité.

Dans les deux fiches, les coordonnées des bureaux de l’entreprise ASA Technologies correspondaient à celles qui sont affichées dans le site www.asatechnologies.fr.

Croissance européenne

Stéphane Bonnafous, le président et chef de la direction de Groupe Odésia, explique que son entreprise a été approchée par un bureau d’avocat français qui est spécialisé dans les activités de syndic, afin de l’inviter à participer à un processus visant l’acquisition des mandats de ASA Technologies. Au terme du processus, où deux autres firmes étaient en compétition, la proposition de Groupe Odésia a été retenue par le tribunal.

Selon M. Bonnafous, l’offre d’une prestation de deux semaines de formation aux employés de ASA Technologies qui seraient repris par Odésia Europe aurait fait pencher la balance en faveur de l’entreprise québécoise.

« Nous avons obtenu environ 500 000 euros (près de 700 000 dollars) de revenus annuels pour des mandats d’informatique, pour à peu près 20 000 euros (environ 27 800 dollars), ce qui n’est pas très cher », indique M. Bonnafous.

M. Bonnafous précise que Odésia Europe a ainsi obtenu des mandats chez quatre clients de ASA Technologies, dont AXA et la Société générale. Il ajoute que six ou sept des dix consultants qui oeuvraient encore pour le compte de ASA Technologies pourraient recevoir une offre de transfert chez Odésia Europe.

M. Bonnafous indique que le marché européen offre de bonnes opportunités de croissance, alors que la disponibilité et la mobilité de la main-d’oeuvre en TI y sont plus faciles qu’au Québec « Pour le Québec, nous nous attendons à une croissance au cours du dernier trimestre de 2011, mais surtout en 2012 », ajoute-t-il.

Cette acquisition de clientèle en France par Groupe Odésia survient quelques mois après que l’entreprise québécoise ait mis fin à ses activités au Mexique. (Lire : Groupe Odésia plie bagage au Mexique)

Pour consulter l’édition numérique du magazine de septembre de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+