Accord de distribution de solutions médicales pour Opsens


Jean-François Ferland - 19/11/2012

Opsens signe un premier accord pour les droits de distribution de ses produits technologiques médicaux. L’entente, qui touche trois pays du nord de l’Asie, lui rapportera trois millions de dollars américains.Logo de Opsens

Opsens, une entreprise de Québec qui fabrique des capteurs à fibre optique à l’intention de manufacturiers d’équipement d’origine et de clients dans diverses industries, a établi avec une entreprise japonaise non identifiée une première entente de distribution pour deux produits technologiques qui sont destinés au secteur médical.

L’un des produits, nommé OptoWire, consiste en un fil de guide doté d’un senseur de pression de fibre optique qui sert à mesurer la pression artérielle dans les artères coronaires. L’autre produit, nommé OptoMonitor, sert également à la mesure de la pression artérielle.

L’entente signée par Opsens vise la distribution de ses produits au Japon, en Corée du Sud et à Taïwan. Ces pays représenteraient 10 % du marché mondial potentiel pour les produits de l’entreprise québécoise. Opsens recevra deux millions de dollars américains lors de la signature de l’entente et un autre million de dollars américains lorsque ses produits auront obtenu l’approbation d’organismes réglementaires au Japon.

Opsens s’attend à ce que la distribution des produits OptoWire et OptoMonitor soit amorcée durant sa prochaine année financière, qui débutera le 1er septembre 2013.

Rappelons qu’Opsens a concentré ses efforts sur le produit OptoWire après avoir vécu un litige juridique avec ACIST, une entreprise d’Eden Prairie, au Minnesota, qui commercialise des technologies d’injection à contraste qui sont destinées aux activités d’imagerie dans les domaines de la radiologie et de la cardiologie. ACIST alléguait qu’un cathéter de mesure de pression nommé EasyWire, dont Opsens procédait au développement et à l’expérimentation, contrevenait à certaines de ses propriétés intellectuelles.

Lorsque Opsens a réglé son litige hors cour avec ACIST en mars 2012, l’entreprise a indiqué qu’elle abandonnait ses travaux sur le produit EasyWire et se concentrait sur le produit OptoWire.


Tags: , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+