5N Plus combat son exposition à la volatilité des prix des matériaux


Dominique Lemoine - 03/08/2016

5N Plus rapporte des revenus trimestriels de 57,4 millions de dollars américains pour le deuxième trimestre de son année financière 2016.Logo de 5N Plus

5N Plus, une entreprise de Montréal qui produit et recycle des métaux spéciaux et des produits chimiques qui sont destinés à des produits électroniques et industriels, fait état de revenus trimestriels qui sont inférieurs de 34 % aux revenus de 87,3 millions de dollars qui avaient été produits au deuxième trimestre de son année financière 2015.

L’entreprise évoque un « contexte de baisse des prix des métaux » et des « difficultés éprouvées sur le marché pour un certain nombre de produits finis associés à des métaux comme le gallium et l’indium ». Elle ajoute travailler à réduire son exposition à la volatilité des prix.

Pour la période de trois mois terminée le 30 juin 2016, 5N Plus rapporte un coût des ventes de 46,9 millions de dollars, par rapport à 86,6 millions de dollars pour le trimestre correspondant de son année financière précédente. Cela lui permet de déclarer un bénéfice net de 87 000 dollars, contrairement à une perte nette de 20,5 millions de dollars rapportée un an plus tôt.

Les matériaux métalliques (bismuth, gallium, germanium, indium, selenium et tellure), les produits chimiques inorganiques et les substrats de composés semi-conducteurs de 5N Plus entrent dans la composition de produits électroniques, pharmaceutiques et industriels, comme les modules solaires, les diodes électroluminescentes et les matériaux écologiques.

Lire aussi:

5N Plus subit les effets de chutes de prix

5N Plus acquiert un fabricant de poudres métalliques

5N Plus détient 100 % de sa filiale Sylarus




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+